Retour sur l’attentat contre les coptes du 1er janvier…

Publié le par ideesmobiles.over-blog.com

Pour ceux qui n’ont pas bien suivi l’actualité, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier un attentat a été perpétré contre les coptes à Alexandrie. Le bilan est très sanglant : 21 tués, quelque 80 blessés, souvent atrocement, dans l'explosion d'un engin piégé devant l'église copte des Deux-Saints (http://www.lemonde.fr/imprimer/article/2011/01/03/1460300.html ).

Les islamistes ont bien entendu été désignés comme les coupables probables de ce drame en particulier par les autorités égyptiennes mais je n’ai pas trouvé trace d’une revendication formelle, alors que les terroristes se proclamant de l’islam ne manquent pas généralement de clamer haut et fort la paternité de ce genre d’action…

Et là maintenant au vu des événements récents en Egypte j’ai comme un doute…

Car de fait à qui profite le crime ? Qui est le principal bénéficiaire de cet attentat ?

On a évoqué une tentative d’ Al-Qaida pour provoquer une réponse disproportionnée de la part des occidentaux… Cela me paraît possible mais peu probable. De mémoire, il me semble que l’Islam professe explicitement une tolérance vis à vis des chrétiens implantés en pays musulman : Ils peuvent continuer à pratiquer leur religion moyennant de payer tribu. Ce geste serait donc contraire à la loi musulmane et donc probablement contre-productif pour un mouvement islamique même extrémiste cherchant à gagner de l’influence dans l’esprit des musulmans pratiquant. Et puis au vu des derniers événements où Frères Musulmans et chrétiens coptes prient côtes à côtes pacifiquement sur la place Tahrir, si cet attentat avait pour origine un groupe islamiste, ce serait probablement le fait d’un petit groupuscule extrémiste qui n’aurait pas manqué de revendiquer la chose.

Par contre il y a un autre acteur qui y avait un avantage certain : le pouvoir Egyptien. Le 31 décembre, un observateur attentif et bien informé pouvait déjà sentir le vent tourner en Tunisie et en anticiper l’un des développements probable : une pression accrue sur l’Egypte pour la démocratisation. L’attentat du 1er janvier venait juste à point pour renforcer la carte maitresse de la dictature égyptienne dans la diplomatie mondiale à savoir de constituer un rempart contre l’extrémisme islamique violent. Au vu des agissements récents de cette dictature (retrait subit de la police, libération de prisonniers de droits communs, organisation probable d’émeutes contre des manifestants pacifiques, absence d’intervention de l’armée pour empêcher ces émeutes), on a bien vu qu’il était près à tout pour conserver le pouvoir, alors je ne pense pas qu’il hésite à sacrifier la vie de quelques chrétiens pour cela…

Voilà, tout cela n’est bien sûr que spéculation et je n’ai aucun moyen d’étayer ces doutes mais tous de même, les circonstances et la chronologie sont troublante.

Publié dans International

Commenter cet article